Questions-Réponses pour la culture à Paris – Les artistes et créateurs dans la cité

Patrick Bloche

LA CULTURE EN MOUVEMENT
Synthèse du rapport général issu des travaux de la Commission Fédérale Culture
Patrick BLOCHE et François ADIBI

Ce document est la synthèse du rapport général qui comprend les fiches concernant : les ateliers d’écriture cinéma, la mode, le marché et les métiers d’art, le patrimoine immobilier, la francophonie, les apports du métissage culturel, les pages culture interactives pour les sites Internet, et « la culture peut créer plus d’emplois que le high-tech ».

1 Les artistes et créateurs dans la cité

  • Comment artistes et créateurs peuvent-ils trouver une vraie place dans Paris ?

Il faut une culture qui rende aux artistes et aux créateurs leur vraie place dans la Cité avec :
Soutien accru à la création.
Espaces de création mis à disposition.
Doublement progressif du budget des investissements et des subventions et conduire une politique budgétaire volontariste.
Pactes « culture-jeunes » : une politique active d’aide aux nouveaux talents par le biais de pactes  » culture-jeunes « .
Toutes les formes d’expression artistique contemporaines doivent être encouragées pour faire de Paris une ville où la jeune création trouve les moyens de s’épanouir.
Décloisonnement des disciplines : Il est catalyseur de toutes les énergies ; il faut également inventer des passerelles entre la création internationale de haut niveau et les pratiques amateurs.

  • Comment répondre à la demande urgente de locaux pour accueillir des collectifs d’artistes ?

Notre projet doit favoriser la création à Paris lors des dix années à venir. Parallèlement, il faut répondre à l’urgence de situations d’artistes contraints de travailler dans des conditions souvent indignes : l’utilisation de cinq immeubles à usage d’ateliers artistiques collectifs devra être décidée à très court terme.
La question des lieux est cruciale, et nécessite un inventaire général des locaux ainsi que des conditions de meilleure utilisation.

  • Quelles aides concrètes peut-on offrir à la création ?

Doublement du budget de la culture sur six ans : Aider les lieux de travail et de diffusion des artistes et augmenter de façon significative, les aides publiques à la création, dans le cadre du doublement du budget de la culture sur six ans.
Centre de ressources : Créer un centre de ressources pour les artistes, préfiguration du futur  » Cercle des Arts  » (appellation provisoire), lieu d’échanges et de rencontres pluridisciplinaires.
Parc de matériel scénique : Créer un parc de matériel scénique
Commissions transparentes : Installer des commissions transparentes d’attribution d’aides et de subventions aux niveaux central et local.
Cinq immeubles pour collectifs d’artistes : Aménager cinq immeubles en ateliers collectifs d’artistes.
Pactes culture-jeunes : Aider la jeune création, notamment dans le domaine des arts de la rue, de l’art urbain, des nouvelles technologies par l’instauration de  » pactes culture – jeunes « .
Equipement pour cultures urbaines et nouvelles technologies : Créer un équipement dédié aux nouvelles cultures urbaines et aux formes artistiques émergentes utilisant les nouvelles technologies.
Médiation entreprise-création : Jouer le rôle de médiateur entre l’entreprise et les projets culturels et artistiques.

  • Quels encadrement et soutien logistique seront mis en place pour les jeunes artistes ?

Jeunes artistes et jeune création : Paris ne propose pas de soutien logistique efficace aux peintres, plasticiens, acteurs, danseurs ou musiciens qui font leurs premiers pas. Pourtant la Ville s’est déjà donné quelques moyens, mais elle ne sait pas les utiliser convenablement, quand ce n’est pas par crainte, par méconnaissance des objectifs à atteindre et des moyens à mettre en œuvre.
Centres d’animation et charte culturelle : La Ville de Paris a ouvert une trentaine de centres d’animation, répartis sur l’ensemble de la capitale afin de proposer des activités culturelles et artistiques pendant le temps libre.

Pour que ces centres d’animation répondent pleinement aux besoins actuels des Parisiens, il faudra établir, en concertation avec les directeurs, une charte culturelle déterminant les objectifs en fonction des moyens et pallier certaines carences par des cycles de formation, voire la création d’un ou plusieurs postes de conseillers artistiques centraux.

  • Quels moyens de communication offrir à la création ?

500 affichages pour mieux faire connaître la jeune création : L’un des écueils rencontré par le jeune artiste qui souhaite se produire à Paris est la difficulté à faire connaître, à coût raisonnable, sa présence aux Parisiens qui pourraient le voir ou l’écouter. Faute d’un budget de communication conséquent, il est illusoire de penser faire concurrence aux entreprises culturelles ayant pignon sur rue.
En ce qui concerne l’affichage urbain, celui-ci est limité à quelques commerces qui acceptent l’affichage sur leurs vitrines – sans garantie de durée ou de pose. Depuis 1995, la mairie de Paris propose aux associations parisiennes ( sportives, culturelles, socio-culturelles, etc. ) une centaine d’emplacements gratuits sur des panneaux de la société Jc Decaux . Bien qu’utile, cette proposition est dérisoire au regard d’une demande considérable. Afin de participer à la communication des événements culturels produits par de jeunes artistes parisiens, la Ville pourrait mettre en place dans un réseau de commerces parisiens, des supports pour l’affichage de documents (40x60cm) édités par les artistes ( spectacles, expositions, concerts ).
500 emplacements permettraient d’offrir annuellement à 250 artistes ( seuls ou en troupes constituées ) une semaine d’affichage cohérent sur un réseau de 100 emplacements.

  • Un centre de ressources pour les arts à Paris,
    lieu d’échanges et de conseils,
    ne serait-il pas un bon moyen de répondre aux demandes
    des artistes comme du public ?

 » Le Cercle des Arts de Paris  » : un projet immédiat au service des artistes, centre de ressource et d’échange pour tous les arts à Paris.
En amont des événements culturels qui se cristallisent dans tous les quartiers de Paris et participent au rayonnement de la capitale hors les murs, la conception puis l’élaboration des projets réservent de tels écueils que seul à peine le dixième de ceux-ci voit le jour. Dispersion des énergies, méconnaissance des contraintes administratives, mésestimation des objectifs à atteindre, manque d’information, tuent avant terme beaucoup d’idées qui auraient contribué à inscrire la capitale dans le groupe de tête des villes où la création artistique est la plus pertinente et la plus prolixe.
Pour répondre à l’attente des artistes et de tous les intervenants du secteur culturel parisien, il pourrait être mis en place un centre de ressources et de rencontre et d’échanges pour tous les arts à Paris.

  • En quoi consisterait ce centre de ressources ?

Consultations : Conseils pour constitution de dossiers, budgets,contrats, demandes de subventions, seraient, à la demande des artistes et groupes d’artistes parisiens, analysés afin d’être, le cas échéant, corrigé pour être plus pertinent.
Spécialistes : Des spécialistes (administrateurs, experts comptables, avocats ) auront à fournir des réponses à des questions précises posées par toutes catégories d’artistes (photographes, peintres, chanteurs, comédiens, auteurs,…). Des renseignements pourront aussi être donnés dans le cadre de permanences itinérantes organisées à jours et heures précises dans les arrondissements parisiens.
Banque de données : Parallèlement à ce rôle de conseil administratif personnalisé, l’organisme créé, tiendrait à la disposition des artistes une banque de données constituée par une documentation conséquente au plan juridique et administratif. Des fiches pratiques thématiques et basiques, seront élaborées. Des fichiers détaillant les organismes avec lesquels l’artiste parisien peut avoir à traiter, seront proposés. Un site Internet sera également être mis en place.
Des rencontres informelles où les directeurs et administrateurs des équipes parisiennes se retrouveront pour échanger conseils et expériences seront organisées très régulièrement.
Des conférences thématiques, animées par des spécialistes, seront mises en place pour répondre à des questions de fond. Les sujets fiscaux, sociaux, commerciaux, structurels seront régulièrement abordés.
Des services techniques : La structure mettra en place des services techniques destinés aux artistes, en recensant par exemple les lieux de répétitions et de réunion parisiens et leurs conditions de mise à disposition.
Des salles de réunion : En ouvrant des salles de réunion destinées à accueillir les assemblées générales.
Le centre parisien du mécénat culturel, entreprises et mécénat : Les entreprises comme les particuliers souhaitent fréquemment mécéner des projets de petite taille, et ainsi contribuer à leur échelle mais de manière exclusive à la réalisation de projets culturels (expositions, spectacles, édition, …etc ). La structure recueillera les propositions de mécénat culturel émanant de particuliers et d’entreprises afin de jouer le rôle d’intermédiaire entre ceux ci et les créateurs. Ce Centre Parisien du Mécénat Culturel sera l’un des piliers des entreprises culturelles parisiennes.
Echange entre les professionnels de la culture, annonces et emplois : En dehors de l’Anpe du spectacle pour les intermittents et les annonces à paraître dans des revues professionnelles aucun service ne répertorie les proposition de vente, d’échange, de prestation de service des professionnels de la culture, particuliers, artisans, sociétés. Des annonces sur support papier et site Internet permettront de répondre à la demande permanente d’échange des professionnels de la culture.
Salle de spectacles et salle d’expositions : Afin de compléter l’activité de ce centre à vocation pluri-culturelle, une salle de spectacle associée à une salle d’exposition vouées à la création culturelle sous tous ses aspects : vidéo, cinéma, théâtre, danse, musique, art lyrique, chanson, music-hall, arts plastiques, devrait être ouverte. Pour que parisiens et professionnels de la culture se rejoignent autour de la création et de leurs auteurs.
Un outil pour optimiser l’utilisation des fonds publics et privés : Cet organisme permettra d’optimiser l’utilisation des fonds publics et privés dont disposent les artistes pour mener à bien leurs projets et aider au développement et à l’avènement des projets culturels des Parisiens et des Franciliens, la Ville de Paris aura rempli un rôle indispensable en proposant aux artistes un outil qui favorisera largement leur réussite.

  • Pour des structures culturelles ne disposant
    pas d’infrastructure suffisante, ne pourrait-on pas concevoir un partage et une mise à disposition de matériel scénique
    pour aider à la réalisation de leurs projets ?

Parc de matériel scénique et conseils : La création d’un « parc de matériel scénique » est envisagée : l’un des écueils auquel se heurtent les responsables qui organisent occasionnellement des manifestations culturelles , c’est la difficulté à trouver, choisir et louer le matériel technique nécessaire à la réalisation de leur projet. Podiums ou plateaux, ponts lumières, projecteurs et pieds, câblages , boîtiers électriques de raccordement et de protection, consoles pour la lumière et le son, micros …etc.
La ville de Paris pourrait , pour de courtes durées, (3 à 7 jours), et à faible coût, mettre à disposition des associations culturelles un matériel simple d’usage, solide et pratique, avec éventuellement l’assistance (conseil, transport,…) de régisseurs techniques professionnels.

Tags:

Contactez la Fédération de Paris du Parti socialiste

Vous avez une question sur notre projet ? Vous voulez nous rejoindre, ou simplement vous informer ? Vous pouvez nous poser toutes vos questions ici !

En cours d’envoi

Abonnez-vous à la lettre d’information


Boîte à outils

Vous connecter avec vos identifiants